Overview

The Profile - Research cycle funds projects across a range of streams, all of which seek to better understand the pathology, develop new treatments and improve the lives of Canadians with Parkinson’s.

More specifically, these projects will have a potential impact on symptoms management, quality of life and development of new biomarkers. For instance, the project of Dr. Matthew Krause aims to investigate transcranial electrical stimulation as an alternative and less invasive method to deep brain stimulation to help to manage motor symptoms in people with PD whose symptoms cannot be managed by medication. Dr. Kaylena Ehgoetz Martens studies freezing of gait, which compromises the quality of life and independence of people with PD, to identify situations that could lead to freezing episodes and develop therapies to prevent them. Finally, Dr. Silke Appel-Cresswell whose research on the gut could potentially develop new biomarkers for disease detection and identify new treatment targets.

Projets

Parkinson Canada and its partners are proud to support 88 new grants, fellowships, and student awards for the Profile - Research research cycle, including:

  • Pilot Project Grants
  • New Investigator Awards
  • Basic Research Fellowships
  • Clinical Movement Disorders Fellowship
  • Graduate Student Awards

La vulnérabilité synaptique sélective des sous-types de neurones dopaminergiques dans un modèle de maladie de Parkinson


Dr Jean-Francois Poulin
Université McGill
Bourses pour nouveaux chercheurs
90 000$ sur 2 ans

Details coming soon

Progrès de la compréhension, de la prédiction et de la prévention du blocage de la marche dans les cas de maladie de Parkinson


Dre Kaylena Ehgoetz Martens
Université de Waterloo
90 000$ sur 2 ans

Details coming soon

Conception structurelle d’activateurs de petites molécules de Parkinson


Dr. Simon Veyron
Université McGill
Financée en partenariat avec le Fonds de recherche du Québec - Santé
Bourses de recherche fondamentale
50 000$ sur 2 ans

Details coming soon

Prévenir la mort des neurones dopaminergiques causée par le stress oxydatif afin de traiter la maladie de Parkinson


Brian MacVicar
Professeur, Université de la Colombie-Britannique
Subventions pour project pilote
50 000$ sur 1 ans

Details coming soon

Relier l’homéostasie du fer et les modèles de vulnérabilité dans les cas de paralysie supranucléaire progressive


Gabor Kovacs
Professeur, Université de Toronto
Subventions pour project pilote
50 000$ sur 1 ans

Details coming soon

Le microbiome intestinal dans les cas de maladie de Parkinson : fonction et résolution au niveau des espèces


Dre Silke Appel-Cresswell
Université de la Colombie-Britannique
Financée par Parkinson Society British Columbia
Subventions pour project pilote
50 000$ sur 1 ans

Details coming soon

La stimulation cérébrale profonde transcrânienne


Dr Matthew Krause
Université McGill
Financée par Parkinson Society British Columbia
Subventions pour project pilote
50 000$ sur 1 ans

Details coming soon

Aider les personnes atteintes de la maladie de Parkinson à gérer leurs soins


Dr Deepa Dash
titulaire d’une bourse de recherche clinique, Hôpital d’Ottawa
Financée par Parkinson Society British Columbia
Bourse de recherche clinique
100 000$ sur 2 ans

Comme la maladie de Parkinson est chronique et évolutive, les personnes qui en sont atteintes doivent gérer leurs soins, qui comportent des visites chez le neurologue et chez d’autres spécialistes. Dans le cadre de sa bourse de recherche clinique à l’hôpital d’Ottawa, la docteure Deepa Dash se consacre à l’évaluation de l’incidence d’un réseau intégré de traitement pour les personnes aux stades intermédiaires de la maladie de Parkinson. Ce réseau, géré par une infirmière ou un infirmier spécialiste, établira le lien entre les personnes et les ressources communautaires qui les aideront à remédier aux symptômes qui les préoccupent le plus, dans l’espoir d’améliorer leur qualité de vie globale.

Read more

L’histoire de deux protéines


Raphaella W.L. So
étudiante au doctorat, Université de Toronto
Bourse d’études supérieures
20 000$ sur 2 ans

À l’Université de Toronto, l’étudiante au doctorat Raphaella So analyse le rôle joué par la protéine prion cellulaire dans la maladie de Parkinson. Elle s’intéresse à la façon dont la protéine interagit avec l’alpha-synucléine, une autre protéine clé impliquée dans la mort des cellules cérébrales productrices de dopamine, dont la perte provoque la maladie de Parkinson.

La compréhension du rôle de la protéine prion cellulaire pourrait éventuellement permettre de repérer une autre cible pour un médicament visant à arrêter ou à ralentir l’évolution de la maladie.

Read more

Le lien avec le trouble du comportement en sommeil paradoxal


Erind Alushaj
étudiant au doctorat, Université Western
Bourse d’études supérieures
20 000$ sur 2 ans

Les personnes atteintes d’un trouble affectant leurs cycles de sommeil paradoxal présentent un risque élevé de développer la maladie de Parkinson. À l’Université Western, Erind Alushaj, étudiant au doctorat, fait appel à l’imagerie par résonance magnétique pour examiner les taux de fer et les connexions structurelles des personnes atteintes d’un trouble du comportement en sommeil paradoxal. S’il est en mesure de détecter des profils similaires chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson et chez les personnes atteintes de ce trouble du sommeil, ces images pourraient aider à poser un diagnostic de maladie de Parkinson avant qu’elle ne cause des dommages irréversibles aux cellules cérébrales.

Read more